garde moniteur sur le massif du Mont Aigoual au sein du Service Connaissance et Veille du territoire massif Aigoual

  • Paris
  • Publier le il y a 10 mois
  • Vue: 12
  • Annonce N° : 71680

Detail de l'annonce :

Date de publication de l'offre 02 - 19/11/2021 Type d'emploi CDD Fonctionnaire Catégorie de métier Gestion des espaces naturels Nom de l'organisme Parc national des Cévennes Le Parc national des Cévennes: Le Parc national des Cévennes couvre près de 3 000 km² avec un cœur protégé habité avoisinant les 950 km². Il est réparti sur 121 communes en Lozère, dans le Gard et aux confins de l’Ardèche, dont 113 sont des communes adhérentes à la charte du Parc. La diversité géologique, les contrastes climatiques et l’escarpement topographique ont fait de ce balcon du sud-est du Massif Central au-dessus de la Méditerranée un carrefour et un refuge pour toutes les formes de vie, du sauvage à l’humain, en étroite osmose. La force de l’identité culturelle, la grandeur des paysages culturels, et la diversité des formes de vie, héritées de 5 000 ans d’agropastoralisme, ont valu successivement à ce territoire un classement en Parc national protégeant l’héritage, en Réserve de biosphère associant conservation et développement, en Bien inscrit au Patrimoine mondial pour faire perdurer ses paysages agropastoraux évolutifs et vivants, et tout récemment en Réserve internationale de ciel étoilé, devenant ainsi la plus grande d’Europe. L’établissement public du Parc national des Cévennes (EP PNC) a élaboré avec ses partenaires locaux et nationaux, au premier rang desquels les communes, une charte, approuvée par décret du 8 novembre 2013, qui définit un projet de territoire à 15 ans pour faire vivre ce quadruple classement. Le Parc comporte une grande variété de milieux naturels : aquatiques, tourbeux, rocheux, herbacés, cultivés, forestiers…, dont beaucoup sont reconnus d’intérêt communautaire. La totalité du cœur est classée zone de protection spéciale au titre de la directive Oiseaux et un tiers est désigné au titre de la directive Habitats. La richesse de la faune du Parc national est caractérisée par la présence de 70 espèces de mammifères (sur 135 en France), 195 espèces d’oiseaux (dont 135 nicheuses), 16 espèces d’amphibiens, 15 espèces de reptiles, 23 espèces de poissons et plus de 2 000 espèces d’invertébrés (dont 1 824 d’insectes). De nombreuses espèces sont d’une grande valeur patrimoniale : la rosalie alpine, l’osmoderme érémite, le vautour moine… Côté flore, près de 2 300 espèces végétales ont été répertoriées dans le Parc, dont 24 sont endémiques, 41 bénéficient d’une protection nationale et 6 d’une protection régionale. Sans inventaire exhaustif, les spécialistes avancent que le Parc abrite aussi jusqu’à 500 espèces de mousses et sphaignes, 1 000 de lichens, et plus de 5 000 de champignons. Concernant le patrimoine culturel, le Parc national des Cévennes est d’une richesse là aussi exceptionnelle. Profondément marqué par l’homme et son histoire, le territoire du Parc des Cévennes recèle une culture et une mémoire uniques. Elles s’expriment tant dans la tradition orale (occitane ou française) et une littérature particulièrement abondante dans ce pays du livre, qu’au travers des savoir-faire traditionnels du quotidien, liés au travail de la pierre sèche ou de la soie, à la culture du châtaignier ou de l’oignon doux, au pélardon… Murets en terrasses, clèdes, clochers de tourmente, aires à battre… le petit bâti que l’on trouve à proximité des quelques 1 000 bâtiments d’origine agricole du cœur ou dans le paysage, et qui est en lien avec l’activité humaine, offre un patrimoine architectural unique par son état de préservation et typique de la civilisation agricole du sud Lozère et des Cévennes gardoises. Il compte 75,5 postes (en équivalent temps plein) au 1er janvier 2021. Positionnement du poste au sein du Parc national des Cévennes: Outre la direction et le secrétariat général, l’établissement public est organisé autour de trois services : Connaissance et Veille du territoire / Développement durable / Accueil et Sensibilisation. Il est présent à Florac avec son siège et sur 5 massifs : Aigoual / Causses-Gorges / Mont-Lozère / Vallées cévenoles / Piémont Cévenol Le poste de Garde-moniteur est à pourvoir au sein du service Connaissance et Veille du Territoire (SCVT). Le service Connaissance et Veille du Territoire rassemble 30 personnes dont 21 affectées à des massifs. Il en a charge notamment : * la veille du territoire en cœur qui est la priorité (contacts directs avec les habitants permanents et résidents secondaires) * la connaissance du patrimoine naturel et culturel du parc * la politique d’acquisition de données scientifiques et les systèmes d’information associés * la politique de gestion de la connaissance : documentation, littérature grise, archives * la gestion des collections des écomusées du parc * la politique de contrôle en matière de police environnementale * le pilotage de la politique en matière de biodiversité (ABC, milieux naturels, faune, flore) et de sites Natura 2000, en lien avec le service développement durable notamment pour les milieux forestiers, aquatiques et agricoles * l’instruction et le suivi des demandes d’autorisation dans son domaine, et le rendu d’avis sur les autorisations instruites par les autres services * la participation aux instances du parc, groupe de travail en inter PN et du réseau MAB sur les questions de patrimoine naturel / culturel et de politique d’acquisition de données Mission Placé sous l’autorité hiérarchique du chef de service et du technicien Connaissance et Veille du territoire du massif, le.la garde-moniteur.trice est affecté.e au massif Aigoual, avec une résidence administrative à la Serreyrède (commune de Val d’Aigoual). Il fait partie de l’équipe dédiée au massif et animée par le délégué territorial. Il.elle est pour un nombre de jours défini entre le chef de service Connaissance et Veille du territoire et le délégué territorial du massif, mis.e à disposition de ce dernier pour accompagner des projets du territoire. Il.elle est désigné.e dans le cœur, comme référent sur un secteur du massif vis-à-vis de la population. Il.elle a en charge sur son secteur de référence : * la veille du territoire (contacts directs avec les habitants permanents, etc.), et l’information du technicien SCVT, et des autres techniciens du massif de l’évolution des dossiers en cours (travaux et opérations autorisées…) * l’information des habitants et autres gestionnaires de l’espace sur la réglementation du cœur, et sur les éléments de la biodiversité du territoire y compris dans le cadre d’ABC * certaines opérations de connaissance et de suivi du patrimoine naturel (y compris en tant que membre de 2 groupes thématiques) et culturel (mise en œuvre de protocoles scientifiques, réalisation d’inventaires…) * le rendu d’avis argumentés au titre d’autorisations instruites par les autres services Il.elle participe sur son massif : * à certaines opérations de connaissance et de suivi du patrimoine naturel et culturel (mise en œuvre de protocoles scientifiques, réalisation d’inventaires…) * à certains contrôles en matière de police de l’environnement dans le cœur * à des missions de veille éventuellement mutualisée sur le massif * à d’éventuelles opérations de génie écologique Il.elle participe sur l’ensemble des massifs : * à certaines opérations de connaissance et de suivi du patrimoine naturel et culturel (mise en œuvre de protocoles scientifiques, réalisation d’inventaires…) * à certains contrôles en matière de police de l’environnement dans le cœur * aux permanences pour la réalisation des constats grands canidés (formation à prévoir le cas échéant) Sur sollicitation des techniciens du massif, dans un cadre défini et dans la limite d’un volant de jours prédéfinis, il.elle participe à la réalisation de mission pour les services accueil sensibilisation et développement durable : * d’animations pédagogiques * d’expertises et diagnostics écologiques * de porter à connaissance sur les espèces et les milieux auprès d’acteurs du territoire… Il.elle pourra se voir confier, pour certaines espèces ou milieux, un rôle de référent et dans ce cadre : * conduire des actions transversales à l’échelle du parc, voire même en inter parcs * participer à des groupes d’experts/réseaux régionaux, nationaux ou internationaux. Pour mener à bien ses missions : * il.elle participe aux réunions du service Connaissance et Veille du territoire dans un but de coordination et de mise en cohérence des interventions : une ou deux réunions de service annuelle, et aux réunions d’équipes bimensuelles * il.elle travaille en étroite collaboration avec les autres agents du massif et veille à la bonne circulation des informations : travail en inter services très réguliers Les missions relevant du service Connaissance et Veille du territoire représentent environ 65 % du temps de travail. Travail le week-end : 10 à 12. De nombreux déplacements sont à prévoir sur le massif et à Florac. Le.la garde-moniteur.trice peut être aussi sollicité.e par son chef de service sur des projets ou actions concernant un des trois autres massifs. Poste avec une très forte composante terrain. Profil Compétences recherchées, savoirs faire et savoirs être * Goût du contact, aisance relationnelle * Très bonnes connaissances naturalistes et de l’écologie des systèmes * Très bonnes connaissances en matière de règlementation environnementale * Connaissance du monde rural * Sens aigu de l’organisation * Autonomie et travail régulier seul * Capacité de communication, de négociation et d’animation * Aptitude au travail en équipe * Maîtrise des logiciels informatiques courants de bureautique et logiciel OSCEAN * Compétences nécessaires en saisie et en utilisation de données SIG Diplômes, expérience et niveau de formation souhaité * Formation et expérience requise dans le domaine de l’environnement et de la protection de la nature * Personnel commissionné et assermenté et porteur de l’uniforme * Permis de conduire B Informations complémentaires Poste vacant au 1er mars 2022. Poste ouvert prioritairement aux fonctionnaires du corps de l’Environnement, commissionnés et assermentés, de catégories C et B. Pour toute information complémentaire s’adresser à : * M. Jocelyn FONDERFLICK, chef du service Connaissance et Veille du territoire par intérim - jocelyn.fonderflick@cevennes-parcnational.fr ou * Mme Céline BILLAUT, secrétaire générale du Parc national des Cévennes 04.66.49.53.28 - celine.billault@cevennes-parcnational.fr Coordonnées pour postuler Les candidats adresseront pour le vendredi 19 novembre 2021 au plus tard : * Pour les candidats fonctionnaires : o Le formulaire de candidature dûment complétée et accompagnée des pièces constitutives de votre dossier (voir paragraphe « Pièces à fournir » de la fiche de renseignement), o le formulaire de demande de changement d’affectation (formulaire PM104 / se reporter au dossier de candidature). * Pour les candidats contractuels : o une lettre de motivation, o un curriculum vitae (CV). Des pièces complémentaires pourront vous être demandées ultérieurement. Les candidatures sont à transmettre :  par courriel (de préférence) avec accusé de réception à : carine.thomas@cevennes-parcnational.fr ou, le cas échéant,  par courrier à l’attention de : Mme la Directrice, Parc national des Cévennes 6 bis place du Palais Florac 48400 FLORAC-TROIS-RIVIERES Une première sélection des candidats se fera sur dossier. La directrice de l’établissement public du Parc national des Cévennes convoquera les candidats sélectionnés semaine 47 ou 48 pour les auditionner en présentiel au siège de l’établissement à Florac-Trois-Rivières ou en visioconférence en fonction des consignes gouvernementales en vigueur concernant la lutte contre le COVID-19.

Annonceur :  Parc national des Cévennes

Continuer pour postuler 
 Annonces peuvent vous intéresser 
Annonce à ne pas manquer
 1

Playstation 5 Standard

Franck

 Narrosse

 650
 1

Disponible chez nous

polorajonase

 Toute la France

 100
 2

iPhone 13 pro max

Semedo lopez

 Toute la France

 850
 3

Chaussures de basket Gucci

Philippe

 Toute la France

 100
 1

Chiots boxer

marthe

 Toute la France